Suivi de la lutte contre les fermetures de classes

[Mis à jour le 9 juin]

Pour la rentrée prochaine l’académie prévoie la fermeture de 36 classes (pour seulement 14 ouvertures), soit une perte de 22 postes, dans les écoles maternelles et primaires du finistère. Dès l’annonce de cette nouvelle fin mars de nombreuses écoles se sont mobilisées pour tenter de contrer cette décision : rassemblement devant les bâtiments de l’inspection académique, diffusions de tracts dans les marchés, au semi-marathon Huelgoat-Carhaix, barrages filtrants, occupations d’écoles … Suite à ces mobilisations l’académie à reculer sur environ 6 fermetures, quasi-exclusivement dans les écoles qui se sont mobilisées. La mobilisation continue quand même, la décision étant prise au cours de trois commissions paritaires (la première a eu lieu en avril, la seconde se tiendra fin juin et la dernière à la rentrée, ou des réajustements seront décidés après comptage des élèves).

Pour obtenir l’annulation des fermetures de classes, des mobilisations sont prévues jusqu’aux vacances !

Actions à venir :

Samedi 6 juin : diffusion de tracts lors de la Fête du livre jeunesse à Scrignac, lecture d’un communiqué. Rappelons que les conditions d’apprentissage de la lecture à l’école conditionnent le plaisir de lire.

Samedi 20 juin : tenue d’un stand « Ecole au rabais, éducation à brader », lors de la Fête de la musique : tracts, pétitions, t-shirt de soutien, des parents liront un communiqué avant les concerts.

Lundi 22 juin : Conférence débat avec le sociologue Ugo Palheta : ce qui permettra de replacer le combat local dans un contexte éducatif plus large. Comment enrayer les inégalités scolaires qui s’aggravent ? Quelle est la logique de tout ça ?
Salle Asphodèle, Berrien à 20h

Prochaine AG : Lundi 15 juin à 20h30, salle Asphodèle de Berrien.

Actions passées :

Samedi 30 mai : Rencontre avec le député Richard Ferrand à Berrien, à la demande de la marie, une transcription de la rencontre est disponible au format numérique à l’école de Berrien.

Mardi 19 mai, au lycée Sérusier de Carhaix, un cinquantaine de parents et d’élus ont rencontré le recteur (Rennes) et la DASEN (Quimper) qui commence à être agacés par ces actions …

Jeudi 21 mai, à l’inspiection de Morlaix, trois élus de Berrien ont rencontré l’inspecteur : il ne modifie pas sa position, qui reste centré sur les effectifs sans qu’il y ait de seuils garantis pour l’ouverture des classes.

Vendredi 22 mai, devant l’usine Synutra de Carhaix, une cinquantaine de personnes ont manifesté devant les portes de l’usine et organisé un barrage filtrant avec une pétition et le tract : « L’éducation dégradée, des emplois au rabais, c’est non ! »

 

 

This entry was posted in Accueil, Agenda, Infos and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.